Club DJ Le Portail de la Nuit

Interview de Alex Da Kosta
 

CLUBBING & DJ
PRO CLUB DJ
PUBLICITÉ





  Accueil > Interview > Interview de DJ KC
INTERVIEW DE DJ KC
Interview de DJ KC

Résident des Butterfly Party, producteur de partybreaks et de mixtapes, DJ KC répond à nos questions pour une interview exclusive.


INTERVIEW DE DJ KC, PARTYBREAK & MIXTAPE

Club DJ : Quand et comment as tu commencé à t'intéresser à la musique ?
DJ KC : Depuis tout petit j'ai toujours été attiré par la musique black. J'adorais regarder les clips, et à ce moment là, c'était surtout la danse qui m'impressionnait. Pour te donner une idée, en 1990 j'avais 12 ans et j'écoutais N.W.A. et Public Enemy.

Club DJ : Que représente pour toi le Deejaying ?
DJ KC : En ce qui me concerne, le Dee Jaying est ma raison d'être. J'adore tous les aspects du Dee Jaying, tant la technique (turntablism), que la prod (mixtapes et party breaks) en passant biensur par les soirées. Je trouve que le DJ est le mieux placé pour proposer aux gens les nouveaux artistes et morceaux. Personnellement, je ne joue pas les morceaux que je n'aime pas, même si je sais assurément que ca va marcher (par exemple : K-Maro, etc.). Malheureusement ce n'est pas toujours le cas, ca c'est la vision de chacun.

Club DJ : Et au plan business ?
DJ KC : C'est sur que pour avancer et te faire connaître aujourdhui, tu n'as pas 36 solutions. Tu es obligé des faire du concret, avoir un visuel, soigner ton image. Tu es un produit. Personnellement je réalise des mixtapes (mix-cd) et des party breaks. J'y passe beaucoup de temps parce que je suis quelqu'un de perfectionniste.

Club DJ : Peux tu nous parler de tes débuts ?
DJ KC : Au début tu n'as pas vraiment le choix, tu n'as pas beaucoup de disques, tu n'as pas d'expérience. La seule chose qu'il te reste à faire c'est t'entraîner (technique) et sortir voir ce qui se passe en dehors de ton studio. Personnellement, j'ai commencé en Mars 1996. Après de nombreuses heures d'entraînements vigoureux, je me suis lancé à la production de mixtapes RnB, qui ont permi de me faire connaître. De fil en aiguille, certains promoteurs ont eu écho de mon existence, m'ont fait confiance et m'ont fait tourner dans mes premières belles soirées (Fuse, Mirano, Who's Who's Land à Bruxelles)

Club DJ : Que penses tu des production Rap/RnB actuelles ?
DJ KC : Pour le moment on est très gâtés au niveau Hip Hop. Les mélodies sont souvent inspirées du Moyen Orient et les prod sont de qualité (Scott Storch, etc.). Par contre au niveau RnB, il n'y as pas vraiment de hits. Attendons de voir ce qui va se passer. De toute façon la musique ca change, c'est en évolution constante, il suffit d'attendre la prochaine vague.

Club DJ : As-tu participé à des concours de DJs (DMC, Fun DJ Tour, etc.) ?
DJ KC : Malheureusement non. Il faut dire que le niveau est pour le moment très haut. Et d'un autre côté le turntablism n'a plus autant de succès qu'avant. Il te suffit de regarder le DMC de 1988 (Cash Money). Tu ne trouveras plus jamais une ambiance pareille. C'est malheureux mais il n'y a plus vraiment de motivation pour les jeunes qui débutent. Tu gagnes deux fois rien et ca ne te fais pas connaître autant que des soirées ou la prod.

Club DJ : Quels sont les Dj qui t'influencent le plus ?
DJ KC : Soyons honnête, ce sont les premières mixtapes de Cut Killer qui m'ont donné envie. Les morceaux étaient tous mieux les uns que les autres, et les arrangements impréssionnants. Je voulais faire pareil : regrouper un tas de morceaux qui me plaisent, et que le mix te donne des frissons.

Du côté technique, on peut citer Cash Money, Roc Raida, A-Track, et le monstre Q-Bert !

A l'heure actuelle, je me suis trouvé et j'ai mon propre style.

Club DJ : Tu es résident des Butterfly Party, parle nous du concept de cette soirée stp
DJ KC : Les butterfly Party sont des soirées destinées à une clientèle fashion et huppée. La discothèque est prestigieuse et reçois régulièrement des personnalités du showbiz. Le thème des soirées c'est du show à 100%, avec des danseuses, des cracheurs de feu, des paillettes et cottillons. Au niveau de la musique, c'est assez mélangé. Je suis la pour assurer le côté plus pointu, tandis que d'autres assurent le côté plus commercial (même un peu de house / dance). Ceux que cela intéresse, je vous invite à visiter le site www.butterflyparty.be .

Club DJ : Tu te produis dans plusieurs pays, dans quel pays as tu la plus grosse cote de popularité ?
DJ KC : La majorité de mes événements à lieu en Belgique, et c'est aussi chez moi. Mais grâce à mes party breaks, j'ai acqui une forte notoriété en Allemagne et en France. Au niveau des soirées, je tourne beaucoup en Suisse, et là aussi je retrouve de nombreux fans.

Club DJ : Que penses tu de la situation actuelle des discothèques ?
DJ KC : Les discothèques suivent les changements du marché, ce qui est normal. Pour le moment le RnB et Hip Hop marchent fort, alors tout le monde s'y met. Même à Ibiza, le temple de la house, on trouve déjà des soirées Hip Hop et RnB. Que cela dure !

Club DJ : Quels sont tes projets dans l'avenir ?
DJ KC : Pour le moment, je suis encore en évolution. Je crois que j'ai encore de belles années devant moi. Je ferai toujours des mixtapes et des party breaks, tant que cela me botte. J'aimerais beaucoup m'exporter vers le continent américain, mais patience.

Club DJ : Comment vois tu la suite de ta carrière ?
DJ KC : Quand je serai vieux et trop fatigué pour aller dans les clubs, j'aimerais bien me mettre à la production de morceaux. Ca me tente beaucoup, mais pour l'instant je me focalise sur le Dee Jaying.

Club DJ : Que penses tu de l'outil informatique ?
DJ KC : L'informatique a énormément évolué ces dernières années. En ce qui concerne la réalisation de mixtapes, il est très facile de tricher a plusieurs niveaux (découpages, passe-passe). Maintenant c'est dans les soirées que les gens découvriront la mascarade. Sinon, le Net et la technologies Serato (Final Scratch) ouvrent plein de possibilités (tu peux jouer le soir un remix que tu as réalisé l'après midi). D'un autre côté, moi qui suis un puriste, j'ai peur pour le marché du vinyl.

Club DJ : Qu'écoutes tu chez toi ?
DJ KC : Je suis assez large d'esprit. J'arrive à écouter de tout. Et puis je pense aussi que de temps en temps ca fait du bien de s'inspirer un peu d'un milieu totalement différent du tiens.

Club DJ : Un mot à dire aux nightclubbers ?
DJ KC : Merci à vous pour l'ambiance dans les clubs, c'est vous qui nous motivez, qui nous donnent des frissons parfois. Sans vous on ne serait nulle part !

Club DJ : Et pour finir, après l'avoir visité, que penses tu de mon site ?
DJ KC : Il regroupe plein de bonnes interviews, et dans sa globalité il est relativement complet. Bonne chance à toi pour l'avenir !

Visitez le site officiel de DJ KC


 
RECHERCHE
Recherche personnalisée

FACEBOOK


NEWSLETTER
Adresse email :  
Inscription
Désinscription

PUBLICITÉ


NOS PARTENAIRES
Création de site Internet et PAO Gîtes de la Belle Etoile à Lédenon DJ Généraliste Hôtel Port la Nouvelle Disco mobile anniversaire mariage dans l'Aude  

Club DJ est édité par MGA Création / ©2002-2012 / Déclaration à la CNIL n°1477112 / Mentions légales - Contactez-nous